Le Tour du Roc par Olivier

Il fait parti des sportifs prêt à relever des défis… Olivier nous livre son CR. Bonne lecture !

Désespéré par ma nage lors du Surviv’Orne 2019 (où j’avais envisagé de jeter l’éponge lors de la sortie à l’Australienne…), alors que j’avais eu le sentiment d’avoir bien progressé à l’entraînement. Quelques jours après, je décidais de m’inscrire au tour du Roc 2019, mais les inscriptions étaient déjà closes.Ne lâchant pas mon objectif, je me réinscris dès le début de l’année 2020. Le Covid, aura empêché les organisateurs de pouvoir maintenir l’épreuve l’an dernier (et nous de nager en piscine), et nous a proposé de reporter notre inscription à 2021.Voyant les conditions sanitaires rester moroses, je ne pensais pas voir l’épreuve 2021 avoir lieu…Mais dès que les conditions l’ont permis je suis retourné nager en mer, les piscines étant toujours fermées à cette époque. Et il y a 1 mois et demi un mail de l’organisateur confirmant l’organisation de l’épreuve pour le 17 juillet.
Du coup je consacrais mon temps libre à la nage en mer, en faisant seulement des sorties longues. Je me dis qu’avec 2 mois d’entrainement ça va être compliqué mais faisable si je vais à mon rythme. je réalisais plusieurs sorties de 4 à 5km…
Hier je me présentais à l’heure indiquée par l’organisateur, cela fait drôle, de ce dire que l’on va traverser le port à la nage, alors que le port est entièrement sec…
La marée faisant son œuvre, la mer arrive, le jury prend la température de l’eau, elle est annoncée à 19.5°. Le speaker annonce fièrement que l’on va nager en maillot de bain pour cette édition!  Et comment dire je n’étais pas ravi du tout de la nouvelle… Un de mes voisins qui devait avoir le même sentiment fonçait voir le speaker et celui-ci reprenait la parole pour nous annoncer que l’on pourrait nager en maillot ou en combinaison! Le soulagement se lisait sur les visages de mes voisins, je n’étais pas le seul à être inquiet…J’entendais mon voisin dire à la journaliste de Ouest France qu’il avait 64 ans et participait à sa 9è édition, et qu’il espérait mettre 1h20 pour faire les 5km (je ne lui ai pas dit que j’espérais juste être classé en mettant moins de 2h…). Nous sommes tous regroupés pour le briefing de course et là grosse erreur de ma part, je me mettais sur le coté et ne voyais rien du plan A4 montrant le parcours,  je me dit que je suivais mes prédécesseurs, ayant conscience que j’avais rien à faire en tête… Je connaissais bien les lieux pour avoir passé mes 30 premières années à Granville, grossière erreur! Le responsable nous parlait d’une bouée de 3m de haut que l’on ne pourrait pas rater, et qu’il fallait la passer en moins de 2h00 pour être classé. Ensuite, l’organisation nous accordait une heure maximum pour franchir la ligne d’arrivée. J’avais donc 3h00 maximum pour franchir la ligne d’arrivée, cette nouvelle me soulagea un peu, je n’avais plus le stress du chrono. Mais j’étais venu pour faire moins de 2h00.
Nous rejoignons la cale servant au départ, et je me retrouve au côté d’un nageur autant nageur que moi… qui parle fort pour se rassurer, et dit à qui veut bien l’entendre qu’il espère mettre entre 2 et 3h… Je me dis que j’ai trouvé un collègue de “galère”, une chance il a une combi avec des manches orange fluo je pourrais le repérer si on est pas loin…Ma petite famille est venue m’encourager pour cette épreuve!
J’aperçois Christelle et sa petite famille venu m’encourager, Le stress monte en voyant les champions autour de moi, je fais quelques mètres d’échauffement symbolique…
Les miss Granville et le Maire viennent donner le départ, par modestie je laisse plonger les nageurs pressés puis “plonge” avec ma grâce habituelle dans l’eau, je traverse le port en crowl polo, il y a trop de monde autour de moi pour poser ma nage, et durant cette traversée, je suis gêné par les jambes des nageurs que je rattrape (oui vous avez bien lu!!) Heureusement mes lunettes prennent l’eau dès la sortie du port je fais une pause pour les vider et repartir à l’assaut du loup (1è bouée directionnelle) ceux que je rattrapais passe la deuxième et partent en éclaireurs. J’aperçois mon collègue aux manches fluo sur ma gauche, je suis rassuré  de voir qu’il reste plusieurs nageurs derrière moi. Je contourne le loup au plus près de la balise, puis nous partons à l’assaut de Fourchie. Le courant est modéré mais les vagues commencent à nous faire face. je respire à droite pour regarder le littoral et voir mon avancement. Mon collègue aux manches fluo  passe au large et je le perd de vue… Je me retrouve soudainement au niveau du Roc  à voir le même paysage à chaque respiration, je fais du sur place face au courant, la houle grossie ,une gentille kayakiste vient à moi. Me demande si ça va, elle restera à mes côtés jusqu’à l’arrivée et sera mes yeux…Je fais des pauses régulière pour vider mes lunettes sinon, tout va bien je finis par franchir la balise et passe le Roc, Mon accompagnatrice me dit de longer la côte, ce qui me semble logique car je suis venu pour faire le Tour du Roc, pas pour aller an Bretagne ou à Chausey. Je regarde ma montre, ça fait 1h00 que je suis parti, le casino est en vue je pense faire un bon chrono. Quand soudain mon accompagnatrice m’annonce tu dois passer la bouée là-bas m’indique-t-elle en montrant la direction du Nord! Mais avec le clapot formé je ne vois que la bouée suivante tous les 100 m  qui ne fait pas les 3m annoncé… Où est -elle cette fichue bouée???
Je poursuis ma route tournant le dos à l’arrivée que je croyais si proche… m’arrêtant régulièrement pour vider mes lunettes.  Le courant lui continue de me faire face depuis le Loup, J’enchaîne les bouées quand soudain j’aperçois  grâce à une vague qui me hisse plus haut que les autres la fameuse bouée de 3m de haut, enfin vu d’où je suis elle fait 10 cm de haut… Le temps file, j’ai l’impression que la bouée s’éloigne à chaque mouvement de bras. Je regarde ma montre 1h20, je me concentre sur ma nage, vais chercher loin et pousse loin, je me dit que mon voisin retraité à du arriver… Doucement je m’approche de la fameuse bouée, je vois le bout qui la retient au bateau de l’organisation être presque tendu, ça me rassure, le courant est bien présent ce n’est pas que moi qui suis totalement nul…Je contourne la bouée sous les encouragement de l’organisation, je suis rassuré! Ils  ne m’arrêtent pas je suis encore dans les délais, à force de vider mes lunettes j’ai les yeux “irrités” et je ne vois plus grand chose… Un jet ski de l’organisation vient me féliciter et m’annonce: va droit sur le casino et tu contourneras le plongeoir et c’est l’arrivée pour toi.Ils sont TOP ces bénévoles. Ma kayakiste ne me quitte pas, le courant est enfin favorable, je nage vers ce qui me semble être le casino tout est un peu  flou… je voudrais accélérer mais mes épaules sont fatiguées.
Soudain le jet ski revient vers moi et  me dit de tourner  vers l’arche bleue! Quel soulagement, mais où est elle cette arche, je n’en ai aucune idée je ne la voit pas du tout…D’ailleurs le plongeoir à du être démonté le temps que je passe car je ne l’ai vu un seul instant… Ma kayakiste me dit de tourner car je suis passé à coté du couloir d’arrivé, je vois une corde avec des bouées juste à côté de moi je demande l’autorisation de passer sous la corde, et “fonce” tout est relatif, vers l’arrivée.
Je tape la plaquette d’arrivée en 2h 02′ 15” Ravi et déçu…Ravi de l’avoir fait vu mes qualités de nageur ce n’était pas gagné, je partais de presque 0 en arrivant au club.Mais déçu pour 2 min et 15 sec, même si avec seulement 2 mois d’entrainement  ce n’est pas si mal… Mais ça laisse un goût d’inachevé.
Du coup,  je peux dire que c’était une super épreuve et que je vous encourage tous à la faire, si moi je l’ai fait vous pouvez le faire!!!!Il est probable que l’an prochain je sois encore au départ de l’épreuve pour passer sous les 2h…Merci à ma famille  et à Christelle( et sa petite famille) pour les encouragements et les félicitations.
Et toutes mes excuses à mon fils qui s’est inquiété lorsque le speaker à annoncé que les derniers nageurs arrivaient et que moi je nageais encore loin des regards…

Les Brasses Bleues

A peine les championnats du monde de Barcelone presque terminés, les triathlètes coutançais ont pris le relais le samedi 03 août aux “Brasses Bleues” d’Hauteville sur mer. Nous étions 4 au départ de la courses des non-licenciés : Max, Fish, Polo, et Nilda    

Au  scratch, Max et Fish treminent 2ème et 3ème et un peu plus loin Polo et Nilda

Dans la catégorie des + 35 ans médaille d’or pour les “Hervieu” Max et Nilda

Le classement ici

Nouvelle Affiche pour l’ Aquathlon de Coutances

Découvrez la nouvelle Affiche de notre Aquathlon.

Merci à Elsa pour sa Création : Site Web Asphel

Le 4ème aquathlon de Coutances organisé par le club de Coutances Triathlon aura lieu le dimanche 22 Septembre à partir de 14H00 au parc des sports. L’épreuve est constituée d’un enchainement de natation et de course à pied avec une nouveauté cette année :une course en relais. Ouverte à tous dès 6 ans avec des distances adaptées, la journée se veut conviviale et familiale. Alors n’hésitez pas et rejoignez-nous