C’est la rentrée pour les triathlètes Coutançais

Dimanche avait lieu le triathlon de Carentan. Epreuves jeunes, S et M étaient au programme.
Parmi les jeunes, Annabelle Herveic se classe 3e sur l’épreuve jeune (200m natation – 4000m vélo – 1500m course à pied).
Maël Larsonneur, également présent se classe 15e au scratch et 11e de sa catégorie.

Sur l’épreuve S (support du Championnant de Normandie), nous retrouvons :
Yann HERVEIC 31e au scratch, 1er V3
David CHAUVIERE 38e au scratch, 5e V3
Olivier NICOLLE 111e au scratch, 10e V2
Lola YON, 130e au scratch, 1ère Junior
Gaelle COROLLER, 240e au scratch, 10e V1

Notons également la participation de Lubin Duclos, 2e en Junior. Martin Larsonneur était engagé mais a dû abandonner.

Sur l’épreuve M :
Christophe LETOUZE, 14e au scratch, 3e en Senoir 4
Stephane GIRARD, 30e au scratch, 4e V2
Thibault BROTELANDE, 40e au scratch, 4e Senoir 3
Pierre Louis MARIE, 60e au scratch, 7e Senoir 3
David DUCLOS, 109e au scratch, 14e V3
Christelle LARSONNEUR, 113e au scratch, 2e V2
Benoît FORET, 157e au scratch, 26e Senoir 4

Notons également la participation de Lucas Duclos, qui finit 58e et 4e en Senoir 1. Les famille DUCLOS, LARSONNEUR, HERVEIC étaient bien représentées ce Dimanche !

L’ensemble des résultats

Pour terminer, voici le compte rendu d’Olivier. Merci à lui pour nous faire vivre sa course.

UN BON DIMANCHE DE TRIATHLON!!!

Ce matin arrivé tôt sur place, j’en profite pour me balader le long du port et voir où semble être le départ du triathlon S auquel je vais participer 2 heures plus tard.

De retour au parking, David Chauvière et Yann Herveic sont garés juste à côté de moi, on en profite pour discuter. Yann ne semble pas être venu pour chercher des champignons comme dirait notre président, l’a-t-il déjà été? Et David qui est à court d’entraînement comme moi me rassure d’une phrase: “L’entraînement, Ok mais ce qui compte c’est la motivation!” Voilà une phrase que je fais mienne si tu acceptes David? Heureusement je suis plus motivé que entrainé, car vu le temps que je consacre cette année à l’entraînement, j’aurais fini forfait à toutes les compétitions, et p’tit slip 2022 garanti. Inconscient ou maso je me prépare à prendre le départ.

Et Christelle accompagnée de Mael et de Martin apparaît, son grand fils va concourir avec nous il semble “content” de voir qu’il ne sera pas seul…Sa mère ne semble toujours pas sûre d’avoir fait le bon choix en s’inscrivant sur le M de l’après-midi.

Yann et David partent s’échauffer en vélo, par prudence je les laisse faire et reste à la voiture…

Une fois revenus, nous nous dirigeons vers le parc de transition pour déposer nos vélos et préparer notre emplacement.

Quel plaisir de voir que Yann et David seront mes voisins de parc, je serais en bonne compagnie avec eux. On a déjà pris du plaisir à souffrir ensemble (enfin surtout moi…humour), finalement je les suis pour un petit footing d’échauffement.

Dans le parc nous apercevons Arnaud, et Christophe (qui lui fait la natation dans un relais en guise d’échauffement pour l’après midi) et Gaëlle qui est parmi les femmes dans leur propre allée.

Nous faisons une photo de club presque tous ensemble (Gaëlle s’est avérée être une championne de cache-cache!! Malgré des recherches à plusieurs, nous n’arriverons pas à la trouver).

Nous partons tous, les femmes et les équipes d’abord puis les Masculins. Une bonne balade à 4: Martin, Yann, David et moi-même, dans la gaieté et la bonne humeur.

J’entends Yann et David dire que cette année ils partiront à Gauche du parcours (côté des bateaux dans le port). Je me dis que si eux font ce choix, je les suivrai du même côté. Je glisse dans l’eau, plus rapidement que prévu, à cause de  la vase et me place en arrière pour ne pas gêner les plus rapides…

Dès le coup de feu, je m’élance raisonnablement nageant en amplitude et en force (on ne se refait pas…). Etant parti de l’arrière je ne suis pas dérangé et hormis un nageur qui a voulu me monter sur les jambes et en est reparti après une série de battement de jambes plus destiné à l’éloigner qu’à avancer.

Au milieu du port fidèle à mon habitude, j’ai réussi à “m’égarer” et au lieu de longer les bateaux je me suis retrouvé face à un ponton. David m’a suggéré après coup que j’aurai pu faire une sortie à l’australienne sur le ponton et replonger de l’autre côté,ça aurait eu de la gueule… A la place j’ai juste longé le quai et repris la course à mon rythme.

Sorti de l’eau dans le milieu du paquet à vue de nez, je rejoins mon vélo qui m’attend sagement. En chemin, je vois Yann, David et Martin déjà sur leurs montures.

Je ne perds pas trop de temps et pars à mon tour pour faire 2 tours de vélo. Le début est prometteur, je roule bien. C’était l’objectif du jour: faire un bon vélo et enchaîner une course à pied correcte. 

Très rapidement une moto arbitre me double et se gare en “urgence” sur le côté j’aperçois en le doublant qu’il s’agit de Martin. Il est debout à côté de son vélo, je pense qu’il a une casse mécanique.

Au bout de quelques côtes mon rythme baisse, quand soudain un “Olivier” de Saint Lô me double. Il va juste un peu plus vite, je me dépouille un peu, car les côtes n’ont jamais été mon truc, et reste une vingtaine de mètres derrière lui. Pourquoi lui me direz vous? Parce qu’on a le même prénom et du coup les encouragements qu’il reçoit j’en profite aussi (égoïstement).

Il roule à un bon rythme et je le dépasse au début du 2è tour. Je vais plus vite que lui sur le plat. Mais le parcours n’est pas plat et au milieu du tour il me repasse et je m’accroche encore mais plus loin cette fois.

Arrivé au parc, je pose le vélo encore prêt à essayer de faire une course à pied correcte. Quand en enfilant mes runnings mon quadriceps droit crampe méchamment…Je m’étire

et pars prudemment. Je ne ferais pas un chrono, mais vu mon entraînement c’est plutôt logique, et comme dimanche prochain on court en équipe je ne vais pas me blesser là.

Je cours à mon rythme le 1er tour, de peur que les crampes ne reviennent, mais comme tout va bien je continue à mon rythme de sénateur. J’ai juste l’impression que le parcours monte tout le temps… Malgré les encouragements de Max, Pierre-Louis, Philippe, David,… je peine à accélérer et perds des places fréquemment, mais sans me faire mal.

L’arrivée en vue 2 Saint-Lois se préparent à finir ensemble, je jette mes dernières forces dans un sprint et leurs passe devant.

A l’arrivée, j’apprendrais par Christelle que Martin s’est pris une grosse bûche et a dû abandonner suite à celà. Mais de cet accident, Martin, il faut retenir 2 points positifs: tu es en bonne forme malgré la chute et du matériel cassé et pour une fois je t’ai battu! Ce sera sûrement la seule et unique fois.

En tout cas pour tous ceux qui ne l’ont pas fait, c’était une belle épreuve et elle mérite d’être faîte et est accessible même presque sans entraînement.

Finalement je finis 111è sur 269 participants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.