DUO Normand : 2 équipes engagées

Donc 4 triathlètes Coutançais se sont engagés sur cette 38e édition. Un contre la montre de 50 kilomètres au départ de Marigny, à effectuer.
Un soleil radieux, une température estivale pour le départ d’Antho et Olivier (première participation à tous les deux) à 12h02 et Christophe et Steph à 13h50 (un couple habitué à cet exercice).

Le CR d’Antho

En quelques lignes, je dirai que pour une première expérience, je ne savais pas à quoi m’attendre. Tout s’est décidé 15 jours avant l’épreuve lorsqu’Olivier cherchait un coéquipier. On n’a pas roulé ensemble depuis… longtemps et Olivier repère le parcours en Vendredi à J-2. Perso, je connais le circuit pour l’emprunter partiellement de temps en temps. L’ami Olivier est inquiet avec les bosses. Je le rassure tant bien que mal mais les premiers kilomètres sont justement une succession de bosses qui lui font mal. On reprends une équipe et je m’aperçois qu’il n’est pas au mieux. Je ralentis et je me poste dans sa roue dans les descentes et sur le plat. Le bougre m’annonce qu’il est bloqué sur le petit plateau ! Mouliner comme un forcené, sans être habitué va l’user… surtout lorsqu’on est au kilomètre 30. Entre temps on se fait doubler par des Anglais équipés comme des pros, enfin sur ce que j’ai eu le temps de voir. Le tour des les Marais permet à Olivier de respirer mais il craint le secteur Hommet d’Hartenay que je connais et nous avions décidé d’en garder sous la pédale pour ne pas subir ce coin. Bon, tactique ratée car l’Olivier est collé à la route. Il tchatche le Shakespeare avec une autre équipe pendant un moment me laissant le temps de regarder la discussion. Je lève le pied et les deux Jersyais nous doublent. Un peu piquet au vif, j’appuie et là, je suis sidéré : ils sont quasiment à l’arrêt dans la moindre côte. Je vois Olivier remonté comme un coucou Suisse et me dis qu’il est à bloc. Je lui dis, allez mon coco, on va pas se laisser faire. Je l’attends dans la dernière descente en laissant filer les GB. Comme quoi il faut surtout être rouleur pour ce type d’épreuve.

Pour une 1ere épreuve, on a eu les conditions idéales. Olivier va travailler les bosses et moi surement investir dans un rasoir et des prolongateurs. Merci à la femme d’Olivier pour son accompagnement dans la voiture suiveuse.

Le CR d’Olivier :


Depuis longtemps je rêvais de faire le Duo Normand, cette année un
triathlète s’est proposé de m’accompagner dans mon projet Merci Anthony!!!!
Parti de chez lui on s’échauffe en allant rejoindre le départ… Tout va
bien les jambes sont bonnes le vélo ok…Ma femme fera la voiture suiveuse
en cas de soucis mécanique.
La pression monte on rejoint le départ, ça claque un départ comme sur le
tour de France!!! Pas trop à l’aise d’être ainsi tenu par un bénévole les
pieds calés à l’arrêt…
Décompte 3…2…1…Go!!! C’est parti comme prévu dès la 1ère montée je
vois Anthony passer et malgré mes efforts, pour ne pas le laisser filer,
l’écart se creuse…Heureusement il y a du plat ou des descentes où je
recolle et passe devant.
Au bout de quelques km on remonte sur l’équipe partie 2min avant nous, ça
nous galvanise mais le hic c’est que les montées s’enchainent et que moi
« j’explose » dans chaque montée et d’un seul coup plus moyen de remettre la
« plaque ».  Du coup je passe en fréquence et malgré le 42 j’arrive à
recoller à  Antho et à prendre des relais, malgré tout, on se fait
reprendre par un duo de jersiais, équipés comme des coureurs du tour de
France, mais on arrive à s’accrocher un bon moment dans le marais.
Puis à la sortie du marais on tourne à gauche vers la côte que je redoute
le plus et pour cause… J’explose comme jamais! J’ai perdu Antho de vue,
un duo de jersiais me passe sans que j’ai la moindre envie de prendre la
roue. La côte est longue et pénible du coup j’en profite pour chercher une
solution pour remettre la « plaque » et je trouve une solution… Enfin je
vais pouvoir mettre un peu de puissance (pas de bol je suis déjà
« cuit »…). Je commence à apercevoir  Antho et j’ai pas l’intention de le
laisser à nouveau filer, du coup je jette toutes mes forces dans la
bataille.
Un duo jersiais me remonte mais on est presque à la même vitesse, je
m’accroche et dans la bosse suivante *je les lache *(j’ai écrit en gras car
même moi sur le moment j’en crois pas mes yeux!!!) Ne rêvez pas…. sur le
plat ils me remontent dessus mais je me jette dans leurs roues et profite
d’eux pour essayer de rejoindre Anthony mais malgré le 53×11 je n’arrive
pas à les suivre et les vois passer Anthony.
Bosse suivante: bis repetita je les repasse!!! Anhthony les a laché plus
tôt..  Je suis toujours à bloc pour le rejoindre…je roule à fond!!! Il
reste plus que quelques km avant l’arrivée… Mes Jersiais finissent par me
repasser encore une fois  mais je n’ai pas l’intention de les laisser faire
et fais la sangsue, mais à bloc, je galère à garder la roue… On passe
Anthony qui a levé le pied pour que l’on finisse ensemble et comme je suis
joueur je lui lance: Accroches toi!!! On est en descente à bloc,  Antho
dans ma roue… On passe sous l’arche et on se relève mais la ligne est
100m derrière…à quoi sert cette arche???

Bilan de cette course: c’était TOP!!! dommage que je n’ai pas pu suivre
dans les bosses on aurait gagner pas mal de temps… du travail en vue…

Un grand merci à Anthony!!! Désolé de n’avoir pas pu passer les bosses plus
vite…

Les débutants terminent la course en 1h31.

Les cyclistes que sont Steph et Christophe terminent la course avec un Steph amoché puisqu’il chute 2 fois. Ce n’est pas ca qui va arrêter le duo et finissent en 1h21 ! Belle perf’

Un petit mot pour Julien qui avec son compère de toujours termine l’épreuve en 1h38 avec 4 mins de moins que l’an passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.