Reprise des compétitions : Yann et Mathilde sur le pont

Voici le CR de Mathilde

« Récit d’un premier triathlon: 

Sous une chaleur « écrasante » de Bretagne (27 degrés attention !) j’ai réalisé mon premier triathlon M en compagnie (du moins au début) de Yann Hervéic.

C’était une super expérience riche en sensations fortes !

Partir à 400 personnes dans l’eau n’a pas été simple puisque la natation était l’épreuve que je redoutais. j’ai réussi tant bien que mal à faire mes 1500m à côtés de lions/lionnes qui me nageaient dessus… 

Une fois sur la terre ferme, quel bonheur, 1ère épreuve réalisée ! Je cours récupérer mon vélo, je me change bien trop lentement… et me voilà reparti pour 41km.

Un terrain plutôt plat mais parsemé de plots et de quelques virages serrés, pas simple pour une première 😅

Après ça, me revoilà dans le parc à vélo, je me chausse, pars avec mon casque (oui oui je l’ai oublié), reviens dans le parc, ressors … 

L’épreuve de course à pied était assez difficile mais nous avons pu profiter de quelques panoramas splendides 😉

Finalement, c’était une belle première épreuve, où je me suis donnée à fond, un avant goût de ma prochaine épreuve en juillet prochain! »

Celui de Yann

Rendez-vous à St Malo pour le 1er triathlon depuis….pfou je me souviens même plus du dernier que j’ai fait..Je voulais m’inscrire sur le S pour une reprise mais un départ à 9h, ça fait vraiment se lever de bonne heure un dimanche matin, même si mes parents habitent à 4 km du départ..

En attendant l’ouverture du parc, je lézarde au soleil en me disant que les batteries vont se recharger, alors que les granvillais en face de moi (ils sont une bonne dizaine), ont choisi une autre tac-tic, attendant à l’ombre derrière un mur. Au passage, en discutant avec Valérie (Granville Tri), elle m’apprend que le parcours à vélo à changer. Au lieu de faire 2 boucles de 20 km avec 5 km « neutralisés » et dépassement interdits à cause de la route trop étroite, les organisateurs ont décidés de faire 5 fois la boucle de St Coulomb au bout du parcours vélo.

Mathilde arrive (enfin!) et nous sommes 2 Coutançais côte-cote dans le parc, c’est pas comme St Grégoire Triathlon (nouveau Club de Véro) qui occupe toute une ligne du parc, mais on se sent moins seul !

Dans le parc, un arbitre vient nous dire que les sacs au pied du vélo sont interdits. OK mais qu’est-ce que je fais de mon sac ? Pas de zone « sacs »COVID oblige. Mon voisin de parc me propose de le mettre dans sa voiture. Nous voici parti pour un footing d’échauffement en plein cagnard, il a du mal  àretrouver sa voiture. On se donne nos numéros de portable pour que je récupère mon sac à la fin de l’épreuve (sauf que mon smartphone il est dans le sac qui est dans la voiture du gars…)

Bref, départ en rolling start, une première pour moi, et là on se retrouve dans la combi avec un bonnet + un masque en plein cagnard à faire la queue en attendant notre tour ! Autant dire que le plongeon dans la mer est bienvenu, dans une eau à 15°c et  c’est parti pour 2 tours avec sortie à l’australienne. Mer calme et transparente, c’est mieux que par Tcheu nous. Pas mécontent de ma nat (1:48/100m) surtout avec le manque d’entraînement piscine cet hiver.

Départ du parc à vélo en pente, j’ai choisi de mettre mes chaussures de vélo sur les pédales avec des élastiques, craignant de faire de la patinette avec les cales dans la montée à la sortie du parc. Erreur ! Malgré les répétitions dans le jardin où ça marchait pas trop mal, c’est la cata, mes élastiques pètent avant que je monte sur le vélo (là aussi départ en légère pente), je perd une chaussure, les spectateurs me disent « t’as perdu ta chaussure » (j’avais pas vu, bref, le skech ! je fini par mettre mes chaussures par terre en tenant mon vélo et à partir tant bien que mal ! T1 À revoir ! Il paraît que je n’étais pas le plus ridicule !

Le vélo se passe bien, je dépasse pas mal de monde, je décompte les tours et au 4e je suis à 29 km, alors qu’au briefing on nous a dit de « redescendre » vers l’arrivée au km 33. J’hésite, je refais un tour (environ 5km), c’était bien ça. Départ pour la CAP avec les encouragements de mon fan club (la famille quoi), et là je me rends vite compte qu’il va falloir gérer : il fait chaud, ça monte, ça descend, on monte des marches d’escaliers, on court sur le chemin des douaniers, terrain sableux, rocailleux, et 1 seul ravitaillement (petite bouteille d’eau). Il y a à peine 9km, mais plus difficile  que 10 km plat, pour moi qui n’aime pas les montées.

Enfin arrivée en 2h22, soit 26 minutes après le vainqueur, Yann Guyot, ancien champion de France Cycliste amateurs, reconverti au triathlon avec un sacré palmarès (dans les 2 disciplines) : le Triathlon rend humble !

Mathilde arrive un peu derrière moi, elle a bouclé son 1er M Officiel, et brillamment (3e dans sa catégorie d’age).

Bref une 1ère épreuve qui s’est bien passé, alors que je redoutais des accidents à vélo lors de ma reconnaissance la veille au soir en voiture  (route en mauvais état, nids de poule, virages dangereux, dos d’Ane etc..) mais le changement de parcours a été salutaire. Un soleil radieux, on ne va pas s’en plaindre même s’il nous a fait souffrir en CAP. Ça fait du bien de remettre un dossard !

Petit malaise toutefois en voulant récupérer mon sac, le briefing disait ouverture du parc à 16h30 pour récupérer les vélos (en fait il ne fallait surtout pas avoir suivi le briefing en visio 1 semaine avant, tout a été chamboulé la veille !). À 16h le parc est déjà ouvert, et mon voisin de parc a déjà récupéré son vélo. Finalement je le croise en allant voir si sa voiture est toujours là et je retrouve mon sac avec porte-feuille, smartphone, etc, tout est bien qui fini bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.