Retours sur le DUO Normand 2018

Le compte rendu de Yann :

Un temps à pas mettre un cycliste dehors. Voilà ce que nous nous disons avec David dans sa voiture, en regardant 2 anglais s’échauffer sur leur Home-trainer (et sous la flotte).

On sort juste pour quémander des épingles à nourrice parce qu’on a rien pour attacher nos dossards et on trouve 2 concurrents qui viennent d’arriver. Ils nous disent que c’est très dur, vent fort et pluie rendent le parcours usant..On retourne dans le Kangoo, se mettre au chaud, et la pluie a remplacé le crachin..A ce moment là j’aurais donné cher pour être dans mon canapé ! Motivation pas au top donc mais on se dit qu’on va prendre ça comme une sortie d’entraînement et surtout éviter les gamelles !

On attend le dernier moment pour sortir de la voiture mais on est bien obligé de donner les clés du Kangoo au père de David qui va nous suivre. On attend donc 20 minutes dans la file d’attente sous la flotte. Moi ça va encore, je me suis bien couvert mais je vois des concurrents en combinaison ou tri-fonction qui tremblent comme des feuilles mortes, normal c’est l’automne . Enfin, on a le droit de se mettre à l’abri sous la tente juste avant le départ, il fait bon là dessous, je ferai bien une petite sieste..Mais non, c’est notre tour. Devant nous il y a 2 anglais qui sont dans la même catégorie que nous (Vétérans) mais qui doivent boire un peu plus de bières que nous, combinaison moulantes, ça pardonne pas…

Nous partons de la rampe de lancement, et on a le vent pleine face..

A peine 5 minutes de courses et on double les amateurs de pintes qui sont tankés dans la 1ère bosse. Dans la descente, je me retourne et je vois David quelques dizaines de mètres derrière moi. Je l’attends et il me double en me disant qu’il se fait des frayeurs dans les descentes avec le vent ! Effectivement, on se fait bien chahuter jusqu’à Moncuit en équilibre sur nos montures, avec la crainte de se faire souffler par une rafale un peu plus forte que les autres..Peut-être que le fait d’être Windsurfer m’aide un peu mais je ne suis pas parapentiste non plus..Obliger de freiner en descente, un comble, moi qui aime bien quand ça va vite…

Après Moncuit, on tourne à droite et ça va un peu mieux, le vent est de côté, on envoie du p’tit bois, le compteur indique 45 km/h. On double pas mal d’équipes, 7 ou 8 et on se fait doubler par 2fusées British (qui doivent passer un peu moins de temps au Pub et un peu plus à l’entraînement que leurs compatriotes) qui vont à une vitesse impressionnante, des vétérans peut-être mais d’anciens pros…

La traversée des marais se passe bien, même si on est trempé jusqu’à l’os. Faut dire qu’en prenant des relais, on prened une douche à chaque fois dans la roue de son binôme. Ma visière est embuée, j’y vois que dalle.. Faut faire gaffe aussi parce que des barrières de sécurité sont tombées sur la route avec le Zeff..

A 20 km de l’arrivée, David me dit « j’ai les jambes dures », ce à quoi je réponds « accroches-toi » et je prends des relais plus longs. Un concurrent esseulé nous double. En discutant à l’arrivée avec lui, il nous dit que son binôme avait trop peur dans la 1ère partie avec les bourrasques de vent, il a plié les gaules ! Ce gars là vient de Meaux, il roule d’habitude avec un pro, ils ont gagné une gentleman à Vincennes l’année dernière ! Même si c’est plus dur tout seul , on l’a toujours en point de mire jusqu’à l’arrivée, donc on est sur un bon rythme. David s’accroche et on passe les dernières difficultés, La Chapelle en Juger et le fameux faux-plat de Montreuil Sur Lozon, toujours là malgré le changement de parcours, pour en finir en 1h23 (36km/h).

En partant à la voiture nous croisons Stef et Christophe et nous leur souhaitons bien du courage !

En fait c’était un peu plus qu’une sortie d’entraînement !

Désolé pas de photos, mon smartphone n’est pas waterproof..

Celui de Christophe :

Il y a un mois, je répondais à une invitation de Stéph pour une « petite ballade autour de Marigny le 23 septembre ». Franchement, le soir même je me suis dit : « Mais qu’est ce que tu fais? Tu reviens de blessure et t’as pas mieux à faire que de t’inscrire avec Steph au Duo Normand? »

Quelques jours plus tard, Steph me propose une petite sortie d’entraînement (enfin pour lui) sur le nouveau parcours. A la moitié de celui-ci, j’avais des crampes partout dans les jambes et je finissais bien fatigué. Là je me suis dit ça va être très long 50 bornes derrière « une mobylette » surtout que Steph n’arrête pas de me dire qu’il est bien en forme en cette fin de saison.

Le jour J approche, heureusement entre temps il y a eu le triathlon de Caen avec Vincent et Charles qui a permis de bien bosser. La dernière semaine je regarde la météo tous les jours et je suis vraiment pas rassuré quant aux conditions climatiques.

J’arrive le dimanche matin sur place et j’ai franchement pas envie de sortir de la voiture. De la pluie, du vent, du froid, vraiment pas une journée à mettre un cycliste dehors. Steph arrive, on se prépare et on part pour s’échauffer un peu. Je suis gelé, j’ai les jambes dures et je me dit que ça va être très long.

On arrive dans le portillon de départ, Steph me rassure un peu et hop c’est parti. On part bien et les sensations sont bonnes, la première partie vallonnée est passé. Après ça on prend du vent de face dans les marais et là Steph fait des gros relais, je fais ce que je peux pour m’accrocher et en prendre quelques uns.

On n’arrive dans la côte des Hauts vents et on est plutôt bien, on en garde pour finir fort. Les bosses de la Chapelle en Juger passées je me dit que le plus dur est fait sauf qu’il reste encore le long faux plat de Montreuil sur Lozon. Je prends un relais et je dis à Steph que c’est le dernier, les cuisses brûlent et je ne peux plus passer. La « mobylette » est en route, on finit bien. Au final, un temps de 1h20.

Si on m’avait annoncé ça il y a un mois je n’y aurait pas cru. Je suis très content du chrono et malgré la météo pourrie et un bon mal de pattes j’en redemande pour l’année prochaine. « Promis Steph, l’année prochaine c’est moi qui ferait le dernier faux plat ».

Bravo a eux, ils ont passés avec brio le brevet de cycliste imperméable ^^

Les résultats :

2018-09-23 Duo Normand clas vétérans

2018-09-23 Duo Normand clas départementaux

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.