Triathlon de Caen par équipe

Pour cette édition 2022, étaient engagées 3 équipes du club. Au programme, un format S (750m de natation, 20 kms de vélo, et 5 kms à pied).
Contrairement aux épreuves individuelles, ce format impose de constituer une équipe composée à minima de 3 membres et maximum 5.
Pour passer à l’épreuve suivante, 3 membres de l’équipe doivent arriver en même temps.

Les engagés pour Coutances Triathlon :
Equipe “Coutances Tri” : CHAUVIERE David, GIRARD Stephane, HERVEIC Yann, LETOUZE Christophe, MARIE Pierre-Louis (abandon)
Equipe “Team 76” : GUERIN Vincent, LARSONNEUR Christelle, LEFRANC Matthieu, NICOLLE Olivier
Equipe “On donne tout” : DUCLOS, David, Lucas, Lubin, Hugo, LARSONNEUR Martin (abandon),

Classement :
La team “on donne tout” finit 25ème sur 43,
La “team 76” 12ème sur 33 en équipe mixte
La team “Coutances tri” 6e sur 89
Le classement complet est à retrouver ici

Une telle épreuve mérite un retour inside. C’est Olivier qui s’y colle avec un très beau compte rendu :

Contre la montre par équipe à Caen.

            Ce week-end avait lieu le triathlon de Caen, en contre la montre par équipe. Le club n’avait pas fait les choses à moitié, et a présenté 3 équipes. Chacune avec ses particularités :

 -L’équipe On donne tout : était l’équipe familiale Duclos, avec des invités (en gros comme un mariage ou un baptême… Humour).

-L’équipe Coutances tri : était une équipe d’athlètes coutançais, pas venus à Caen pour faire du tourisme, ou du shopping. Le style : 3 bras par athlète en natation, et 3 poumons chacun pour les 2 autres épreuves…

-L’équipe la Team 76 : était la seule équipe mixte du club, mais vous me direz pourquoi la Team 76 ? Ce n’est pas le QI moyen de l’équipe, on n’est pas prétentieux à ce point…(humour). Ce n’est pas l’âge moyen non plus, on est plus tout jeune, mais on ne le sait pas…

C’est juste une équipe qui avait  comme dénominateur commun d’être né en 1976 ou presque (hein Vincent !) mais laissons le penser, qu’il aurait pu naître en 1976…

            Je relaterai  l’épreuve au travers de cette dernière équipe.

Les athlètes chargés de l’organisation ont pensé a faire un minibus pour les athlètes, et un camion de vélos. Ce qui permet dans  notre sport individuel, de participer et de vivre une épreuve en commun.  Nous (avec ma femme) avions fait le choix de venir avec Mathieu (le transporteur de vélos), on se retrouve tous sur le parking de la piscine. Là l’épreuve commence vraiment… un joyeux rassemblement d’athlètes stressés et heureux de se retrouver pour faire une compétition en commun. On essaye de rentrer les vélos dans le camion, façon Tétris géant. Il n’en restera que 2 qui iront derrière le minibus.

            Les premiers fous rires nous prennent suite à un changement de porte vélo qui s’est avéré inutile. Et Pierre-Louis (Coutances Tri) qui décline la proposition de Vincent de voyager sur un rehausseur…

            Arrivés à Caen, les 2 camions côte à côte, nous allons tous ensemble chercher nos dossards, et retrouver Christophe (Coutances Tri), la famille Duclos et Martin (On donne tout).

            Martin (le cascadeur de Carentan) découvre sa monture du jour, prêté par un certain LP (il a préféré rester anonyme… humour) un vélo carbone avec des pneus qui nous donne des suées, mais ce n’est qu’un début…

            Vincent se rend compte qu’il a oublié sa ceinture porte dossard, heureusement Mathieu avait prévu le coup et le dépanne…      

            Rapidement nous nous dirigeons tous vers le parc de transition pour y installer nos affaires et montures. Nous sommes tout au fond de l’aire de transition, et ici ce n’est pas un vain mot tant le parc est long… Vincent cherche et vérifie plusieurs fois si nous auront tous la même distance à faire dans le parc, sacré Vincent, il ne se refera pas…

            Nous partons une heure après les premières équipes, et 1 heure environ avant les 2 autres équipes de Coutances. Nous allons voir nager les équipes féminines, parties les premières. Le courant est faible, nous voyons une équipe  faire signe à un athlète de venir, ils l’attendent….

            Mathieu nous prévient : » Si vous me faites ça, je fais demi-tour ! » Nous rigolons mais Mathieu et moi-même savons bien qu’il faudra bientôt nager, ce qui n’est pas notre tasse de thé ! Christelle nous prévient qu’elle est un diesel, alors avec Mathieu nous devons être à vapeur, si elle est un diesel…

            Le départ approche, Nous enfilons nos combinaisons, et rapidement nous allons nous échauffer, le temps que l’équipe précédente prenne le départ.

            C’est notre tour, On s’aligne le long de la berge. Au Top  nous partons et bizarrement Christelle avait raison ! C’est un diesel! Mais pas un diesel actuel, vif et nerveux, non un bon vieux diesel comme on a connu enfant, du genre qui est chaud quand tu es arrivé !

Je la laisse chauffer et part suivre Vincent. Christelle par jeu, je suppose, me touche les pieds un court moment. Je suis bien (qui aurait cru que j’écrirai ça un jour…), je jette un œil derrière en arrivant au premier pont. Christelle est sur mes talons dans tous les sens du terme (ça y est elle commence à chauffer…) et Mathieu tout près de nous, Vincent lui est parti devant pour s’assurer qu’il n’y avait pas de danger (humour).  Entre les ponts nous apercevons Coutances Tri  venus sur la rive nous encourager. Pour ma part, ma femme et mon oncle (qui nous supporteront chaleureusement toute l’épreuve durant) me reconnaissent à ma grâce aquatique légendaire… Comme prévu Christelle prend son rythme et moi le mien, donc elle passe devant moi et file avec Vincent. Arrivé au deuxième pont il devait y avoir des tas de feuilles en décomposition dans l’eau ??? A plusieurs reprise je mets les mains dans une substance étrange… Je rejoins Christelle et Vincent qui ont ralenti pour que l’on se regroupe, Mathieu suit pas loin de moi. Demi-tour nous repartons vers le parc de transition, un athlète me double, il est parti une minute et demi après nous. J’essaie de me mettre dans sa vague (c’est beau de rêver). Je le suis trente secondes au mieux avant de le voir filer. Je me retourne, Mathieu a décider de faire du rab et longe la rive opposée. Je me cale sur lui pour ne pas griller trop d’énergie en natation. Le dernier pont passé, je donne un coup de collier pour rejoindre l’arrivée, Mathieu a pris du retard ??? (il dira ensuite être aller se fourrer sous un arbre sur la rive opposée). Je sors de l’eau rejoindre Christelle et Vincent, Mathieu me suit assez rapidement.

            Nous rejoignons nos emplacements, chacun prend sa monture. Nous rejoignons la ligne de montée. Nous sommes autorisés à la franchir qu’une fois l’équipe complète.

            Nous partons en vélo, pour ma part et pour Mathieu, le triathlon commence ! Nous nous relayons bien, mes collègues me demandent de ne pas accélérer en prenant les relais ! Je me sens vraiment bien, Christelle, cette fois a bien chauffé, pour son premier relais on roule à 40 km/h derrière elle en file indienne. Nous remontons des équipes d’entreprise surtout. On roule tous à peu près au même rythme.  Finalement nous nous faisons doubler par l’équipe du HAC (je crois) dans le dernier tour. Le vélo c’est bien passé, on a pas perdu de temps, sans se mettre dans le rouge…J’ai donné le plus possible à l’équipe durant cette discipline, c’était l’objectif que je m’étais fixé personnellement.

            Nous retournons au parc poser nos montures, nous changer et repartir pour les 5 km de course à pied.

            Une fois encore nous nous regroupons pour pouvoir prendre le départ. Nous partons raisonnablement Nous avons tous eu des soucis de mollets, de genoux ou d’entraînement pour ma part.. Les kms s’enchaînent, Mathieu et Vincent impriment le rythme et papotent, avec Christelle nous les suivons en silence.… Le rythme est bien pour nous tous ! L’arrivée en vue nous accélérons un peu et franchissons la ligne en 1h22’ 29’’. Mais tous ensemble, nous !(humour) Objectif atteint! On a fini tous ensemble sans se blesser ! On débriefe un peu, on se restaure et devenons supporter des autres équipes de Coutances !

            Coutances Tri est sur son parcours vélo. On les encourage vivement. David, Yann, Stéphane et Christophe passent, ils ne sont pas là pour rigoler ! Mais où est donc Pierre-Louis ??? On craint un incident mécanique quand on le voit arriver avec la tête des mauvais jours… Il est à fond, a-t-il eu un souci ? Ses coéquipiers vont ils se relever, pour qu’ils les aide à pied ?

            Puis  On donne tout arrive on les encourage chaudement, mais Christelle s’inquiète où est Martin ? D’athlète sereine, elle est devenue en un instant une maman inquiète… Un incident ? Une chute ? Quand soudain on le voit arriver… lui non plus n’a pas la tête des bons jours… Il fait demi-tour devant nous et déchausse aussitôt ! On se dit qu’il doit y avoir un souci entre ses cales et les pédales… Les tours s’enchaînent et le scénario ne change pas, les deux équipes sont à fond et les 2 électrons libres ne semblent pas bien du tout !

Fin du vélo, les équipes rejoignent le parc et chacune repart à pied. Coutances Tri voit Stéphane laisser filer les autres pour finir à pied en roue libre. Quand on connaît Yann, David et Christophe à pied, il est prudent de les laisser courir devant seuls…(Souvenir personnel). On donne tout part à son rythme, David s’accroche ! Ça file les jeunes hein, David ! Les électrons libres arrivent  et arrêtent leurs courses dans le parc. De l’autre côté de la route, ils nous font signe que ça allait beaucoup trop vite pour Pierre-Louis. Je te comprends bien, ils sont dur à suivre Yann et David, alors avec Stéphane  et Christophe en plus, ça doit être très compliqué si tu n’as que deux poumons…souvenir personnel.

Martin, lui nous explique qu’il ne pouvait pas mettre le grand plateau (pas simple du coup…), qu’il a déraillé 3 fois, que sa chaussure droite ne tenait pas sur la pédale automatique… et qu’un des prolongateurs était « branlant ». Pauvre Martin… il est dépité. Tu vois Christelle quand je te proposais la draisienne de mon fils c’était pas ridicule : pas de pédales, pas de plateau, pas de chaîne, pas de prolongateur. Martin aurait eu l’air atypique mais moins de soucis pour lui…. (humour).

            Coutances Tri franchit la ligne « à fond »,  6è  en 1h10’ 46’’et vu la tête de David, ils ne se sont pas promenés… On donne tout franchit la ligne peu de temps après en 1h 22’ 20’’, avec des jeunes content et un leader (David) avec un genou en sang, manque de lucidité ? Besoin de lunettes ? Ou plus vraisemblablement une traversée de barrière inattendue (humour).

            Mais du coup Martin et Pierre-Louis, on vous a battu ??? Comme quoi l’âge ne fait pas tout (humour).

Mais quelle belle journée de sport ! C’était Top de faire cette épreuve ensemble !! Merci à tous pour ce bon moment!

            Et les absents, vous attendez quoi pour le faire l’an prochain ?

Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.