Finale des championnats du monde de Triathlon Lausanne

Retour sur cette finale à laquelle j’ai eu la chance d’assister. Départ d’Annecy à 8h le matin et je dois déposer ma remorque à Lamoura où j’ai loué un chalet pour la nuit (de peur de ne pas trouver de place de parking à Lausanne, avec mon « convoi ») . Je vous fais grâce des différentes péripéties (paiement de vignettes y compris pour la remorque pour prendre l’autoroute suisse, montée de Nyons vers Lamoura par une route de montagne en lacets que nous ferons 3 fois au total, confusion avec la signalétique Autoroute et nationale qui est inversée en Suisse vert = autoroute, bleu = nationale)…

Finalement on arrive à Lausanne vers midi (départ Élite Homme à 14h21) et bien sûr tout est bloqué ! Pas de panneaux pour des parkings visiteurs ! c’est quoi ce bordel ! On arrive quand même à trouver une place dans une route bloquée par un triathlon en cours ! En effet, nous découvrons que cette finale est l’occasion d’organiser plein d’épreuves, groupes d’ages, para triathlon etc..

On a faim, on se pose sur la plage payante (very expensive!) de Belle rive en pensant être sur le lieu des épreuves Élite alors que les para triathlètes s’échauffent avant une épreuve.

J’ai quand même un doute, y a pas grand monde ! Comme je regarde souvent la « WTS » sur l’équipe 21, je sais que les départs se font depuis un ponton et sur la plage où nous sommes, point de ponton ! Je regarde sur le site de l’organisateur et il y a bien 2 sites pour les épreuves : les amateurs à Belle rive, les Élites à Ouchy ! Ramassage de la glacière Décathlon en urgence et fissa vers Ouchy ! Plus nous avançons et plus nous avons du mal à progresser tellement la foule est dense ! Faut dire que la moitié des personnes sont des triathlètes avec un marquage ITU souvent avec leur vélo et le sac de triathlète qui va bien (pas le marquage au marqueur des Triathlons dans la Manche hein ! Nous façon tatouage éphémère, ça fait PRO !) Toute la planète triathlètiquesest présente ici ce week-end avec quand même un énorme contingent US ! On voit des mamies en trifonctionaaux couleurs du drapeau national, ça change de l’idée qu’on se fait des retraités amerlocks !

Arrivée au parc de transition, on tombe sur 3 français Pierre Lecorre, Vincent Luis et Léo Bergère qui déposent leur vélo alors que tous les autres sont déjà partis ! La chaleur commence à monter au propre comme au figuré, la sono est à fond, pas de drone ici mais un hélico ! c’est grandiose, je suis comme un gosse chez Joué Club ! On décide de rester devant le parc, nous sommes en 1ère ligne  !

Sauf qu’au fur et à mesure les photographes et Coachs se mettent entre nous et les vélos ! Après 18 minutes, ils sont déjà là avec Henri Schoeman le Sudaf en tête et notre VL pas loin…

Migration vers le parcours vélo, après avoir franchi les passerelles qui passent au dessus des parcours (pas de risque de collision athlète-spectateur à ce niveau) La aussi on choppe un bonne place en les voyant 2 fois à chaque tour devant nous (il y a 7 tours), ça passe vite, même si nous sommes dans un virage ! Les norvégiens se relayent en tête, il y a un groupe d’échappés avec nos 2 frenchies VL et LB alors que Pierre est dans un groupe de chasse puis disparaît (chute?) alors que Dorian Coninx a loupé sa transition en se télescopant avec un autre Élite sous nos yeux (10 sec de perdu et on perd le bon wagon, c’est foutu, en chasse-patate toute la partie vélo).

On se bouge jusqu’au parc pour T2 (toujours la queue aux passerelles) mais on ne voit pas grand-chose , ça va trop vite et on est en 2e ou 3e ligne !

Repli vers le parcours CAP où 5/6 athlètes son en tête, on encourage Vincent à s’en casser la voix, gaga comme des fans de Justin Bieber! Le titre mondial est en jeu ! Blummenfeld se détache, puissant comme un buffle (30’49 » sur le 10 kil!), Vincent craque (31’52 quand même!) mais fini 5e alors que Mario fini 2e (une 1ère place et il était champion du monde!)

On assiste au podium, avec la marseillaise, on est en maillot de bain, on a trop chaud, on se baigne dans les bassins derrière les gradins, ça va faire des bons souvenirs ça !!!

On essaye d’aller voir VL de près mais il est trop sollicité, on le voit il est à 3 mètres mais bon, il a gagné c’est le principal, on a vécu un moment magique, comme dans un rêve, on a des images pleins les yeux pour longtemps…Plus tard on voit Léo Bergère à 2 pas de nous avec sa famille en train de manger un taboulet « Martinet » sur un banc, au mileu des spectateurs, personne ne l’embête, peut-être qu’un jour il sera lui aussi une star, on lui souhaite…

Un petit mot sur les filles frenchies quand même Cassandre Beaugrand, Sandra Dodet et Léonie Pérriault. Nous changeons de stratégie et nous nous mettons sur la rive opposée au ponton de départ. On voit les filles nager de loin, mais nos françaises sont déjà trop loin à T1. A vélo les meilleures sont impressionnantes et creusent l’écart sur les poursuivantes dont nos françaises. 3 filles se détachent à pied et c’est la meilleure qui gagne, championne du monde et vainqueur de la finale (Katie Zaferes). 

Chez les filles il y a 3 filles au dessus du lot (n’oublions pas trop vite non plus Flora Duffy), polyvalentes, et à ce niveau il ne faut pas avoir de points faibles, d’où un podium plus prévisible que chez les gars !

Pour finir, impressionné par l’organisation énorme, le nombres de bénévoles, les spectateurs de tous les pays, le nombres d’officiels, le site gigantesque (en partant on passe devant un parc avec des centaines (milliers?) de vélos pour un triathlon en préparation demain..), la logistique parfaite (à part les parkings visiteurs..) à la mode Suisse, la couverture médiatique etc.. on a des leçons à recevoir, nous autres français qui n’avons toujours pas d’épreuve WTS sur notre territoire…

Yann

Epreuve en replay :

je me surprends à chanter (faux) la marseillaise !

N’oublions pas les excellents résultats de la catégorie Handisport avec 3 médailles d’or !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.